Abbayes de
Catalogne

Bénédictins

Abbaye de Sant Pere de Rodes
< antérieur Accueil Catalogne Alt Empordà El Port de la Selva suivant >
català - castellano
chercher contact facebook

Alt Empordà

L'origine du monastère est entouré de légendes, qu’ajoutées aux interrogations archéologiques et historiques, rend à cet endroit des allures assez obscures. Ces légendes parlent aussi du corps, ou des reliques de saint Pierre et d'autres saints, déposés dans cet endroit depuis les temps anciens.

Certes, à côté du monastère sont conservées des structures d'origine ancienne très probablement romaine, de cet endroit proviennent des fragments de marbre décorés de cette époque, réutilisés plus tard.

Sant Pere de Rodes
L'abbaye de Sant Pere de Rodes


Sant Pere de Rodes
Les tours de l'abbaye

Sant Pere de Rodes
Le narthex

Bible
de Rodes
 
Photos
anciennes
 
Patrimoine
dispersé
 

Sant Pere de Rodes
Portail du narthex


Nous trouvons les premières notices historiques par l’année 878, dans une préception du roi Louis II le Bègue, lorsque le lieu est mentionné comme une cellule monastique dépendante de Sant Esteve de Banyoles. A cette époque, Sant Pere faisait partie d'un groupe de quatre celles (avec Sant Joan Ses Closes, Sant Cebrià de Penida et Sant Fruitós de la Vall de Santa Creu) objet du litige entre Banyoles et Saint-Polycarpe de Razès (Aude). A ce moment-là, devraient exister des structures simples, dont ont été trouvés quelques vestiges. Le dernier prieur de cet établissement était Tasi, qui est mentionné le 944 avec ce titre. A cette époque-la, Santa Maria de Roses dépendait d’ici.

Sant Pere de Rodes
Nef centrale de l'église


Sant Pere de Rodes
Colonnes de l'église

Sant Pere de Rodes
Bas-côté


Le 947 la maison atteignit son indépendance et son premier abbé fut Hildesind (947-991), fils de Tasi. Alors commença la vie d'une grande abbaye, les moines bâtirent l'église qui fut consacrée en 1022 laquelle est encore visible, bien que partiellement modifiée.

Depuis 1100 et tout au long du XIIe siècle ont été réalisés des travaux de rénovation des dépendances, peut-être motivés par les effets destructeurs des différends entre les maisons seigneuriales d'Empúries et Peralada, qui ont touché le monastère. C’est alors que fut construit le porche, un second portail, et plus tard le troisième, œuvre du Maître de Cabestany, qui doit être daté entre 1160 et 1163. Cet ouvrage a été détruit avec l'abandon du monastère, cependant quelques fragments ont été conservés, les plus importantes au Musée Marès de Barcelone (Apparition du Christ aux apôtres) et un beau chapiteau au Musée de Peralada. En même temps fut bâti le nouveau cloître.

Sant Pere de Rodes
Chapiteaux


Sant Pere de Rodes
La nef centrale

Sant Pere de Rodes
Voûte de la nef centrale


L’abbaye eut une extraordinaire vitalité jusqu’à la fin du XIVe siècle, depuis tomba en décadence, relâchement de la vie communautaire, manque de dons à faveur du monastère... au ce qu’on doit ajouter les effets de la peste noire (1345), qui tua vingt-quatre moines. La peur à la piraterie fit fortifier le site.

Depuis 1447 le centre a été dirigé par des abbés commendataires qui ont aggravé leur déclin. En 1654, le site a été abandonné pendant six ans à cause de la guerre, ce qui annonce le début du pillage de leurs biens. Les effets des conflits armés avec les Français ont conduit à successifs saccages. La Bible de Rodes, maintenant à la Bibliothèque nationale de France, a été emportée en 1693.

Au XVIIIe siècle, l’abbaye atteint un état de décadence totale. 1726 est mis à sac à nouveau et le 1798 la communauté se déplaça à l’abbaye de Vila-sacra et de là, à Figueres (1809).

Sant Pere de Rodes
La crypte


Sant Pere de Rodes
Chapelle de Sant Miquel

Sant Pere de Rodes
Le cloître inférieur


Les vestiges les plus anciens conservés peuvent être datés de l'époque romaine, les premiers restes monastiques son plus récents, mais même pourraient être placés dans le VIIIe siècle. L'église encore debout est essentiellement celle qui fut commencé autour de l’an 1000. Depuis toujours, il ya eu des différends au sujet de cette église parce qu'elle n’utilise pas les systèmes de construction traditionnels de l’époque.

Il s’agit d’un bâtiment à trois nefs (les collatérales, très étroites), croisée et trois absides. L’abside centrale, au plan parabolique, est entourée d’un déambulatoire. Les absides latérales sont ouvertes au transept. La nef centrale est couverte d'une voûte en berceau soutenue par des piliers avec des colonnes attenantes sur une base de grande hauteur.

Sant Pere de Rodes
Le cloître inférieur

Sant Pere de Rodes
Cloître


Sant Pere de Rodes
Clocher

Sant Pere de Rodes
Intérieur du clocher

Sant Pere de Rodes
Tour de défense


Le portail principal, autrefois décoré en marbre par le Maître de Cabestany, communique avec le porche. Cette partie a été construite après l'église. La façade d'origine était à l'extérieur, elle avait un portail, possiblement décoré, et trois fenêtres, une dans chaque nef.

En ce temps-là ils construisirent de plus le premier cloître, récemment découvert sous autre postérieur. Il est quadrangulaire et basé en une construction solide avec de grands arcs et des voûtes en berceau. D’ici on pouvait accéder aux différentes dépendances qui ont disparu avec la construction d’un nouveau cloître.

Sant Pere de Rodes
L'abbaye

Sant Pere de Rodes
Clocher


Sant Pere de Rodes
Bâtiment devant l'église

Sant Pere de Rodes

Sant Pere de Rodes
Galerie du cloître


Les travaux ont suivi avec la construction du deuxième cloître, qui a été restauré bien que les chapiteaux ont été dispersés dans divers lieux. Il faut aussi mentionner le clocher, vraisemblablement construit au tournant des XIe et XIIe siècles. L’accompagne une tour de défense, ou donjon, ancien aussi, du Xe siècle avec modifications ultérieures.

L’ensemble monumental du monastère, même s’il a subi toute sorte de pillages et qui est ruiné en partie, fait toujours forte impression grâce à la restauration et la beauté unique de son église et du site.

Sant Pere de Rodes
Chapiteau de la nef de l'église

Sant Pere de Rodes
Chapiteau de la nef de l'église


Sant Pere de Rodes
Intérieur de l'église

Sant Pere de Rodes
Le chœur

Sant Pere de Rodes
Abbaye de Sant Pere de Rodes
Josep Salvany, 1912
Biblioteca de Catalunya. Fons Josep Salvany


Quelques objets originaires de Sant Pere de Rodes et désormais conservés en dehors du monastère:

 

Sant Pere de Rodes
Apparition du Christ aux apôtres
(Maître de Cabestany, 1160-1163?)
Fragment de l'ancien portail en marbre. Au Museu Marès à Barcelone

Sant Pere de Rodes
Bible Sant Pere de Rodes
Bibliothèque nationale de France


Sant Pere de Rodes
Chapiteau avec des animaux fantastiques
(Maître de Casbestany, 1160-1163?)
De l'ancien portail
Museu del Castell de Peralada

Sant Pere de Rodes
Image de saint Pierre

 À l'église de Port de la Selva
Josep Salvany, 1912
Biblioteca de Catalunya. Fons Josep Salvany

Sant Pere de Rodes
Tête humaine du portail
(Maître de Cabestany, 1160-1163?)
Col. Oleguer Armengol Junyent, Barcelona


Bibliographie:
- ALCOY I PEDRÓS, Rosa (1987). Bíblia de Rodes. Catalunya romànica. Vol. X. El Ripollès. Barcelona: Enciclopèdia Catalana
- LORÉS, Immaculada (2002). El monestir de Sant Pere de Rodes. Universitat Autònoma de Barcelona i altres. Barcelona
- MAROT, Teresa (1999). El Tresor de Sant Pere de Rodes. Museu Nacional d'Art de Catalunya. Barcelona
- PUJOL I CANELLES, Miquel (2010). El trasllat de la comunitat del monestir de Sant Pere de Rodes al castell de Vila-sacra. Miscel·lània en honor de Josep Maria Marquès. Diputació de Girona, Publicacions de l´Abadia de Montserrat
- VILLANUEVA, Jaime (1851). Viage literario a las iglesias de España. Tomo. XV. Real Academia de la Historia. Madrid
Lien:
- Museu d'Història de Catalunya / Sant Pere de Rodes

Situation:

L’abbaye de Sant Pere de Rodes (36) est située dans la commune de Port de la Selva, à l'endroit où autrefois se dressait l’ancien village de Santa Creu de Rodes, aujourd’hui abandonné. Le meilleur moyen d’y arriver est par la route de Vilajuïga qui termine à l'église de Santa Helena (à l'ancien village de Santa Creu de Rodes). L’abbaye est très proche.


Sant Pere de Rodes

Baldiri B. - Mai 2015
(*) Le texte de cette page est une traduction mécanique corrigée de l'original en catalan. Merci de votre compréhension et coopération pour une éventuelle amélioration.

Les liens sont dirigés vers des pages en catalan (ou espagnol) lorsqu'il n'existe pas de traduction française.