Abbayes de
Catalogne

Visigoth ?

Celle de Magrigul
< antérieur Accueil Catalogne Alt Empordà Roses suivant >
català - castellano
chercher contact facebook

Alt Empordà

En 976, au moment de la dotation de l’abbaye de Santa Maria de Roses, est mentionnée la celle de Magrigul et quelques moines de ce site, que s’enfuyant à cause de l’occupation de son monastère par des «païens» avaient construit l'église de Santa Maria de Roses. Il est également indiqué que la maison de Magrigul était dédiée à la Vierge, le Rédempteur et saint Michel. Cette occupation et destruction devrait être mise en rapport avec quelqu’un des attaques sarrasines, peut-être le 793. Le monastère avec diverses unités s’étendrait par l’actuelle vallée de Montjoi avec différents bâtiments dispersés. Une partie de ce bassin de Magrigul fut donné après à l'abbaye de Sant Pere de Rodes.

Montjoi de Baix
Mas Montjoi de Baix
Avec la tour aujourd'hui ruinée (avant 2011)
Photo: Base de Dades Gaudí


Un diplôme délivré par Charlemagne, en une date inconnue, en faveur de l'abbaye de Saint-Polycarpe de Razès explique que, avant que l’abbé Atale fondât ce monastère, il s'établit avec les hommes qui l'accompagnaient à Magrigul. Avant le 782 cet abbé restaura des églises disséminées aux alentours, lieux qu’avaient été détruits par les «païens» (sarrasins) et il a laissé quelques cellules monastiques, dont certaines restèrent attachés à Saint-Polycarpe. Il y a des doutes sur les celles et églises fondées ou rétablies par Atale, mais le plus souvent signalées sont Magrigul, Santa Maria de Roses, Sant Esteve de Mata (la Selva de Mar), Sant Fruitós de Vall de Santa Creu, Sant Pere de Rodes, Sant Feliu de la Garriga (Viladamat), Sant Cebrià de Penida, Sant Joan Ses Closes, Sant Tomàs del Pení et Sant Genís du Terrer.

Montjoi de Baix
Mas Montjoi de Baix (2015)
Avec la tour ruinée

Vraisemblablement, Magrigul ait une origine très ancienne, même du VIIe siècle, et Atala l’ait trouvé en décadence mais avec certaine activité. Son triple dédicace (la Vierge, le Rédempteur et saint Michel) peut se référer à une église avec trois autels, ou mieux à trois bâtiments distincts, comme il était d’habitude à l'époque wisigothe. Un château est aussi cité en époque médiévale. Même s’il n'a pas été identifié avec certitude avec l’ancienne celle, il est admis que le Mas Montjoi de Baix, la Farella, Casa Cremada et d'autres vestiges antiques, pourraient être attachés à elle.


Vallée de Magrigul


Bibliographie:
- BADIA I HOMS, Joan (1990). Catalunya romànica. Vol. IX. L’Empordà II. Barcelona: Enciclopèdia Catalana
- CARRERAS I VIGORÓS, Joaquim; i altres (1999). L’església de Sant Basili. Roses, Alt Empordà. Annals de l'Institut d'Estudis Empordanesos. Núm. 32
 

Situation:

Dans la vallée de Montjoi (à l'est de Roses) il y a des vestiges archaïques de bâtiments (43) qui pourraient être mis en relation avec ce monastère

 

Baldiri B. - Mai 2015
(*) Le texte de cette page est une traduction mécanique corrigée de l'original en catalan. Merci de votre compréhension et coopération pour une éventuelle amélioration.

Les liens sont dirigés vers des pages en catalan (ou espagnol) lorsqu'il n'existe pas de traduction française.