Abbayes de
Catalogne

Chanoines augustins

Abbaye de Santa Maria de Vilabertran
< antérieur Accueil Catalogne Alt Empordà Vilabertran suivant >
català - castellano
chercher contact facebook

Alt Empordà

La fondation de la maison canoniale augustinienne de Santa Maria de Vilabertran était œuvre de Pere Rigald, prêtre d'une ancienne église dont nous avons des notices depuis l’an 969. Environ 1060, Pere Rigald avait réuni ici quelques clercs qui vivaient en communauté. La maison monastique depuis son début doit avoir été soumise à la Règle de saint Augustin.

Vilabertran
L'église de Vilabertran


Vilabertran
Clocher

Vilabertran
L'église


Bientôt, les vieux bâtiments devaient être insuffisants et le 1080 l’abbé Rigald entreprit la construction d’une nouvelle basilique, consacrée vingt ans plus tard, en 1100. Le monastère remporta un prestige considérable, et à la mort du fondateur, celui-ci fut vénéré comme un saint. A cette époque, les chanoines de Vilabertran participèrent à la fondation du prieuré de Santa Maria de Lledó; en 1089, quand fut fondée la maison de Lledó, son premier prieur, Joan, sortit de Vilabertran.

Vilabertran
Nef centrale


Vilabertran
Chœur

Vilabertran
Chapelle latérale


Depuis là, la communauté s’enrichit avec dons divers et se développa régulièrement jusqu’à sa sécularisation. Outre Lledó le prieuré de Santa Maria de l'Om dépendait aussi de Vilabertran. Preuve de son importance est la pierre tombale d'Alphonse II d'Aragon (mort en 1196) conservée sur un des murs de l'église, lieu qu’on croit gardait quelque partie du corps du monarque. Cette église fut aussi le cadre du mariage entre Jacques II le Juste et Blanche d’Anjou (1295).

Vilabertran
Cloître


Vilabertran
Cloître

Vilabertran
Cloître


Au quinzième siècle le monastère a été fortifié et on construisit un palais en style gothique. Le 1592 la maison canoniale a été sécularisée et est devenue une collégiale, gouvernée par un archiprêtre avec onze chanoines. En 1794, les Français ont mis á sac l’ancienne abbaye et commença sa ruine, ses archives et bibliothèque ont disparu et les tombes de l'église détruites. La collégiale subsista jusqu’au 1835, depuis ça devint une simple paroisse.

Vilabertran
Cloître


Vilabertran
Cloître

Vilabertran
Cloître


L'église du temps de l’abbé Rigald est de plan basilical. Elle garde une belle croix processionnelle gothique, du XIVe siècle. Il y a un cloître roman austère du XIIe siècle. La salle capitulaire et d'autres dépendances sont conservées mais transformées à cause de son emploi pour d’autres usages.

Le palais de l'abbé a été construit au début du XVe siècle, en dépit de son état est l'un des meilleurs exemples de ce type d'architecture de cette époque-là.

Vilabertran
Cloître


Vilabertran
Cloître

Vilabertran
Cloître

Vilabertran
Cloître


Vilabertran
Dortoir

Vilabertran
Vilabertran

Vilabertran
Réfectoire


Vilabertran
Pierre tombale d'Alphonse II d'Aragon

Vilabertran
Vilabertran

Vilabertran
Tombeau de l'abbé Rigald


Vilabertran
Anvers de la croix gothique

Vilabertran

Vilabertran

Vilabertran


Vilabertran
Revers de la croix gothique

Vilabertran

Vilabertran

Vilabertran

Vilabertran


Vilabertran
Façade orientale de l'abbaye

Vilabertran
Chevet

Vilabertran
Palais abbatial


Vilabertran
Cour du palais abbatial

Vilabertran
Cour du palais abbatial (1890?)
Photo de Frederic Bordas
Arxiu Fotogràfic Centre Excursionista de Catalunya

Vilabertran
Cour du palais abbatial (1975-1985?)
Auteur inconnu.  Fonds de la Diputació de Girona
INSPAI, Centre de la Imatge. Diputació de Girona


Vilabertran
Clocher de Vilabertran (sense data)
Photo: Valentí Fargnoli.  Fons Emili Massanas i Burcet
INSPAI, Centre de la Imatge. Diputació de Girona

Vilabertran
Cloître de Vilabertran
D'une photo stéréoscopique de Josep Salvany (1912)
Biblioteca de Catalunya. Fons Salvany

Vilabertran
Église de Vilabertran
D'une photo stéréoscopique de Josep Salvany (1912
Biblioteca de Catalunya. Fons Salvany


Bibliographie:
- BADIA I HOMS, Joan (1990). Catalunya romànica. Vol. IX. L’Empodà II. Enciclopèdia Catalana. Barcelona
- GOLOBARDES VILA, Miguel (1949). El monasterio de Santa María de Vilabertran. Biblioteca del Palacio de Perelada. J. Porter Ed. Barcelona
- MARQUÈS I PLANAGUMÀ, Josep M. (1993). Canònica de Santa Maria de Vilabertran. Curial Edicions Catalanes. Barcelona
- RIU-BARRERA, Eduard (2003). L’art gòtic a Catalunya. Arquiectura III. Dels palaus a les masies. Enciclopèdia Catalana. Barcelona

Lien:
- Canónica de Santa Maria de Vilabertran
- La creu de Vilabertran: una troballa inesperada


Situation:

L’ensemble monumental (46) se trouve al milieu de la ville de Vilabertran, qui s’est développé autour de l'ancienne abbaye

Baldiri B. - Mai 2015
(*) Le texte de cette page est une traduction mécanique corrigée de l'original en catalan. Merci de votre compréhension et coopération pour une éventuelle amélioration.

Les liens sont dirigés vers des pages en catalan (ou espagnol) lorsqu'il n'existe pas de traduction française.